Jeudi 13 Décembre, Le poulet au show reçoit Bala

L’épopée BALA commence lorsque Tshim, bassiste natif de la République Démocratique du Congo quitte Paris, pour s’installer en Normandie.
Il y fait la connaissance de Gaby, un batteur originaire de Troie, et de Sven un guitariste originaire de la Manche. Ils embarquent à bord du train BALA, en mai 2015, avec en tête l’idée phare de partir pour une grande aventure.
Tshim, l’âme du groupe, conduit la toute petite troupe sur les sentiers ardus de l’expérimentation rythmique. Il amorce l’élaboration des prémices d’un style de musique original.
Le groupe poursuit avec détermination son chemin à travers lequel il convainc un auditoire hétéroclite, qui l’accueille chaleureusement.
Il se consacre au développement du Heavy Afro Groove, écriture musicale qui porte un nouveau souffle de créativité. C’est le résultat d’un savant alliage de pulsations ethniques bantoues, et de la puissance du Rock. Il est personnalisé par la subtilité de ses tournures rythmiques dont le groupe détient le secret.
Son succès se traduit par l’adhésion d’un public largement enthousiasmé par des mélodies captivantes, et des refrains chantés en lingala (une des langues parlées couramment en République Démocratique du Congo).
BALA , groupe engagé dans un élan citoyen a conçu une offre culturelle innovante.
Son style musical concilie tradition et modernité avec une expression populaire mais intelligente, à la mesure de son potentiel artistique.
Ce groupe normand a certainement ce plus, que les groupes légendaires ont eu pour marquer leurs différentes époques.
Fort de son potentiel créatif appréciable, ce groupe ouvre une brèche qui donne le ton à un nouvel avènement musical.
L’énergie puissance2 est l’initiateur d’une musique dont et la ne se raconte pas, il faut absolument le vivre.

Liens :
https://www.bala-music.com
https://www.facebook.com/balalegroupe

Lien vers cette émission


Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Rendez vous 20 mins avant le début de l’émission devant l’entrée
du studio Octave Poulet à la petite maison de la radio Bazarnaom
si possible avec un petit truc à boire et/ou à manger.
Dons et adhésions à Radio Bazarnaom possibles sur place.